Wantchou bak

Juste en passant. Parce que les années 90 ne me quittent jamais. Ni Robbie Williams. Parce que les Take That ont fait un retour (triomphant) aux Olympics 2012. Parce qu’il fait chaud en ce moment et que j’aimerais bien qu’il pleuve en noir et blanc. Parce qu’à une époque, je gérais le « dauphin » comme à 2.50 min. Et parce que j’écrivais en phonétique les titres des chansons que j’aimais dans mon petit carnet. J’avais 10 ans. Mais cela ne m’a pas empêché d’exceller dans la langue de Shakespeare a few years later.